Archives de Tag: Paul Auster

The Book of Illusions – Paul Auster

Paul AUSTER (2002)

Henry Hold and Company

321 pages

Il y a quelques jours, j’ai vu sur le blogue de Flo un Défi Paul Auster. Comme j’ai déjà quelques défis en cours de route, et même pas assez de temps pour eux, je ne m’inscrirai pas à celui-ci, mais je le suivrai de loin, car j’aime beaucoup cet auteur. Et lire sur ce défi m’a fait penser que j’ai justement deux Paul Auster qui m’attendent (La Trilogie new-yorkaise et Brooklyn Follies). Comme tout ce que j’ai lu de lui a été des coups de coeur, je suis sûre que ces deux-là le seront aussi. Auster a le don de prendre des histoires en apparence banales et de les rendre intéressantes et mystérieuses. Des petits riens deviennent des trames principales et des gens ordinaires deviennent des personnages extraordinaires. Donc, je lirai avec intérêt les billets des participants au défi Paul Auster et quand j’aurai terminé mes 10 livres entamés (!) j’ouvrirai un de mes Auster. En attendant, j’ai retrouvé d’anciens billets que j’avais écrits sur mes lectures. Ils datent de quelques années, du temps du club des rats de biblio-net, mais je les ai mis à jour et polis un peu, en attendant le nouveau matériel…

(critique d’origine: automne 2003)

J’ai enfin terminé mon premier Paul Auster cette nuit (à deux heures du matin) et j’ai absolument adoré. Un coup de coeur. Un livre que je vais acheter et relire, c’est certain. (MAJ 2011: Il a en effet été acheté et relu. En fait, j’ai même envie de le relire, là.) David Zimmer, jeune veuf, décide du jour au lendemain d’écrire un livre sur Hector Mann, un mystérieux acteur de films muets qui était assez populaire dans les années 20. Ce livre est la seule chose qui garde David en vie après la mort de sa femme et de ses deux fils dans un accident d’avion. Après la publication de son livre, qui se veut très technique et non biographique, car peu d’information circule sur Hector Mann, David reçoit une lettre de Frieda Spelling, qui dit être la femme d’Hector Mann et qui lui annonce que ce dernier (qui est porté disparu et présumé mort depuis la fin des années 20) a lu son livre et désire le rencontrer. Là commence un nouveau chapitre dans la vie de David Zimmer et petit à petit, nous découvrirons le mystère d’Hector Mann.

J’ai absolument adoré ce livre. Un livre parfait à mon avis: une excellente histoire/intrigue, des personnages complexes, des propos intelligents, voire même parfois un peu arrogants, et, bien sûr, du cinéma. Contrairement à certains commentaires que j’ai lus, j’ai absolument dévoré les descriptions des films muets. C’était comme si je les regardais. Ah, le pouvoir de l’imagination. J’ai aimé « l’imprévu » de l’histoire. Quand on nous raconte l’histoire de Hector, rien n’est prévisible, on nous surprend à chaque tournant. L’auteur nous fait passer à travers toute une gamme d’émotions et, vers la fin, je commençais à être drôlement stressée. Et que dire d’un auteur qui réussit presque à nous faire détester une petite vieille de 80 ans? Un véritable coup de coeur. Paul Auster a une nouvelle admiratrice.

14 Commentaires

Classé dans Auster Paul