Archives de Catégorie: Cinéma

Night of the Living Dead – George Romero

Pour la deuxième étape du Train Fantôme, « l’effroyable village zombie », j’ai décidé de revoir un classique du cinéma:

Night of the Living Dead (1968) de George Romero

Bande annonce

Barbra et son frère Johnny se rendent dans un cimetière en campagne pour déposer une couronne de fleurs sur la tombe de leur père. Alors qu’ils se préparent à partir, un homme s’avance vers eux et attaque Barbra. C’est un mort-vivant! Johnny tentera d’aider sa soeur, mais périra. Barbra, affolée, s’enfuit et arrive à une maison abandonnée. Quelques instants plus tard, Ben surgit, et ils tenteront de se barricader dans la maison. Peu de temps après, Barbra et Ben découvrent que des gens se cachent au sous-sol. Ensemble, ils combattront les morts-vivants.

Je ne sais pas combien de fois j’ai vu ce film. Je possède la cassette VHS et celle-ci a vu de meilleurs jours. Oui, ce film a sûrement plein de défauts, mais pour moi, amatrice de films d’horreur, c’est un classique. Il doit bien exister quelques films de morts-vivants qui ont précédé celui-ci, mais le jalon, c’est Night of the Living Dead. Tous les films qui ont suivi ne sont pas nécessairement de pâles copies, mais ils s’en sont tous inspirés. Remarquez que Romero s’est beaucoup inspiré d’Hitchcock, comme pour la scène de la mort à la truelle. Scène sous la douche dans Psycho, anyone?

La bande-annonce que j’ai ajoutée ne rend pas justice au film, je trouve. Elle a choisi toutes les scènes sanglantes et dégoûtantes, mais pourtant, il y en a très peu dans le film. Pendant de longs moments, c’est seulement une atmosphère lourde, des gens qui se barricadent dans une maison et qui essaient de survivre, une musique à la Hitchcock, une femme pratiquement catatonique, une enfant malade, un jeune couple propret et courageux, un homme plus trouillard que n’importe qui et un héros noir, choix quand même osé pour Romero en 1968 où les Noirs n’avaient pas les rôles principaux dans les films. Et que dire de la fin? Ne cherchez pas la fin américaine ni la fin ouverte à la Vendredi 13 ou Halloween.

Un classique qui ne se démode pas. Une fois qu’on l’a vu, on se rend compte de son influence dans un tas de films du genre.

5 octobre: La maison hantée

10 octobre: Les zombies

15 octobre: Le cimetière, la crypte

20 octobre: La forêt interdite

25 octobre: L’école, le lycée, le campus

30 octobre: Le parc d’attractions

Pour plus d’information sur le Challenge Halloween, pour lire différents billets ou pour embarquer dans le train fantôme, vous pouvez visiter les blogues des deux organisatrices

Hilde

Lou

Ou vous pouvez vous inscrire au groupe Facebook où vous aurez tous les liens des participants.

18 Commentaires

Classé dans Cinéma