Brunswick Gardens – Anne Perry

Anne PERRY (1998)

Fawcett Columbine

389 pages

Il y a quelques semaines, j’errais à la bibliothèque sans savoir quoi emprunter. (C’était avant de me remémorer que je n’avais pas terminé de lire la série d’Ian Rankin.) Puis, je me suis souvenue que des amies blogueuses parlaient souvent d’Anne Perry. Parfois en bien, parfois en mal, mais comme ça se passe dans l’Angleterre victorienne, j’ai eu envie d’essayer. Ma bibliothèque avait tellement de livres de Perry que je ne savais pas par où commencer, donc j’ai pigé au hasard et je suis tombée sur le 18e (!) de la série de Charlotte et Thomas Pitt.

L’histoire en gros

Dans le quartier chic de Brunswick Gardens, Unity Bellwood, l’assistante du révérend Ramsay Parmenter, meurt tragiquement en tombant dans l’escalier. Est-ce qu’elle s’est suicidée ? A-t-elle été poussée ? Si c’est le cas, qui est le coupable ? Le révérend Parmenter, que les croyances d’Unity faisaient rager ? Mallory, le fils de Ramsay ayant renié la foi anglicane pour la foi catholique, mais qui peine à supporter le voeu de chasteté ? Le vicaire, Dominic Corde, que Ramsay a recueilli chez lui alors qu’il était en train de sombrer ?

Comme Ramsay Parmenter est pressenti pour devenir évêque, on demande à Thomas Pitt, enquêteur en chef du poste de Bow Street, le poste central à l’époque, de s’occuper de l’affaire au lieu de la donner aux policiers du quartier. Ce qui semblait être un cas évident (c’est que plusieurs personnes ont entendu Unity crier « Non, Non, révérend » juste avant de tomber dans l’escalier) sera en fait plus complexe. Pitt sait que le coupable se trouve parmi les gens qui étaient présents dans la maison, mais tous semblent avoir un alibi, mais tous semblent aussi avoir une dent contre Unity, jeune fille moderne qui faisait flancher la foi de Ramsay en lui parlant de la théorie de Darwin.

Mon avis

Hum, mitigé. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, car je suis bon public pour ce genre de livres faciles et divertissants. De plus, les descriptions victoriennes étaient superbes : environnement, vêtements, moeurs, nourriture:

There they had an excellent luncheon of fresh bread, crumbly Lancashire cheese, rhubarb pickle and a glass of cider.

Cependant, j’ai trouvé le texte extrêmement répétitif. Anne Perry avait, à mon avis, assez de matériel pour faire une longue nouvelle, pas un roman de 389 pages. Les cent premières pages, alors que les membres de la famille Parmenter s’accusent les uns les autres représentent à peu près quelques heures du roman et c’est tellement redondant ! Mais bon, le sujet est quand même assez intéressant avec cette histoire d’Église anglicane bouleversée par l’arrivée de nouvelles théories, l’émancipation des femmes, etc. Est-ce que je lirai d’autres Anne Perry ? Probablement. Ça me semble d’excellents livres pour les pannes de lecture.

Quelques petites infos en vrac

  • Mais où c’est Brunswick Gardens ? C’est là :

C’est un quartier riche où les maisons valent en moyenne 3 millions de livres maintenant. Cliquez ici pour en voir une.

  • Connaissez-vous la vraie identité d’Anne Perry ? J’ai fait le lien en cherchant la liste de ses livres sur Internet!

Anne Perry est le pseudonyme de Juliet Hulme. Le nom vous dit quelque chose ? Moi si. Alors que Juliet Hulme vivait en Nouvelle-Zélande, elle et son amie Pauline Parker assassinèrent la mère de Pauline. Les deux filles furent condamnées, mais comme elles étaient mineures, elles furent remises en liberté après 5 ans. Juliet déménagea et eut quelques boulots divers avant de changer de nom et de devenir auteure. Son nom me disait quelque chose, car j’ai vu le très bon film de Peter Jackson, Heavenly Creatures (Créatures célestes), qui relate cette histoire, et ce long-métrage m’avait marquée. À voir si vous aimez Anne Perry. Vous en apprendrez un peu plus sur son enfance.

Date de
publication
Titre français Titre anglais
1979 L’Étrangleur de Cater Street The Cater Street Hangman
1980 Le Mystère de Callander Square Callander Square
1981 Le Crime de Paragon Walk Paragon Walk
1981 Resurrection Row Resurrection Row
1983 Rutland Place Rutland Place
1984 Le Cadavre de Bluegate Fields Bluegate Fields
1985 Mort à Devil’s Acre Death in the Devil’s Acre
1987 Meurtres à Cardington Crescent Cardington Crescent
1988 Silence à Hanover Close Silence in Hanover Close
1990 L’Égorgeur de Westminster Bridge Bethlehem Road
1991 L’Incendiaire de Highgate Highgate Rise
1992 Belgrave Square Belgrave Square
1993 Le Crucifié de Farrier’s Lane Farrier’s Lane
1994 Le Bourreau de Hyde Park The Hyde Park Headsman
1995 Traitors Gate Traitors Gate
1996 Pentecost Alley Pentecost Alley
1997 Ashworth Hall Ashworth Hall
1998 Brunswick Gardens Brunswick Gardens
1999 Bedford square Bedford Square
2000 Half Moon Street Half Moon Street
2001 La conspiration de Whitechapel The Whitechapel Conspiracy
2002 Southampton Row Southampton Row
2003 Seven Dials Seven Dials
2006 Long Spoon Lane Long Spoon Lane
2009 Buckingam Palace Gardens Buckingam Palace Gardens
2010 Lisson grove Lisson grove
Publicités

10 Commentaires

Classé dans Perry Anne

10 réponses à “Brunswick Gardens – Anne Perry

  1. Je vois qu’on a un peu le même avis sur Anne Perry pour l’instant… moi je ne suis pas sûre de retenter… je vois que tu as mis la liste de ses romans, tu comptes tous les lire? 😀

    • Je vais probablement retenter l’expérience. Un jour. Je trouve ce genre de livres parfaits pour sortir d’une panne de lecture, alors j’en relirai sûrement quelques-uns, pigés au hasard. J’aimerais essayer un Monk, car j’ai vu qu’il y avait une série télé qui semble intéressante.

  2. Et pour ses « petites histoires de jeunesse », Lou m’en a parlé récemment… ça donne envie de voir le film effectivement !

  3. je viens de lire le dernier tome des enquêtes de William Monk, son autre série du 19ème, et je dois dire que j’ai trouvé cela un peu longuet aussi. Même si j’adore Monk.

  4. Je ne savais pas du tout pour son histoire personnelle ! Quelle histoire ! Je note ! en revanche, pour ses livres, c’est vrai que c’est assez inégal ! Je n’ai pas lu ce titre mais j’avais bien accroché au couple de détective quelque peu humoristique. En revanche, j’ai lu un opus qui se passait à Noel, dégoulinant de mièverie et mal construit ! Ca fait longtemps que je n’en ai pas lu mais j’en lirai certainement d’autres quand j’aurai le temps….

    • Quelle histoire en effet! On ne peut plus lire ses livres avec le même regard quand on le sait, même si les événements n’ont peut-être aucune influence sur son écriture.

      D’après les blogues, les livres de Noël sont assez mauvais… Dommage! J’ai recommandé l’auteure à ma mère, qui aime ce genre de livres, mais à sa biblio, il n’y avait que 3 enquêtes de Noël…

  5. Pingback: Plaisirs à cultiver » Récapitulatif du mois anglais

  6. Pingback: Livres lus en 2011 | les livres de Mélodie

  7. Pingback: Récapitulatif du mois anglais | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s