Night of the Living Dead – George Romero

Pour la deuxième étape du Train Fantôme, « l’effroyable village zombie », j’ai décidé de revoir un classique du cinéma:

Night of the Living Dead (1968) de George Romero

Bande annonce

Barbra et son frère Johnny se rendent dans un cimetière en campagne pour déposer une couronne de fleurs sur la tombe de leur père. Alors qu’ils se préparent à partir, un homme s’avance vers eux et attaque Barbra. C’est un mort-vivant! Johnny tentera d’aider sa soeur, mais périra. Barbra, affolée, s’enfuit et arrive à une maison abandonnée. Quelques instants plus tard, Ben surgit, et ils tenteront de se barricader dans la maison. Peu de temps après, Barbra et Ben découvrent que des gens se cachent au sous-sol. Ensemble, ils combattront les morts-vivants.

Je ne sais pas combien de fois j’ai vu ce film. Je possède la cassette VHS et celle-ci a vu de meilleurs jours. Oui, ce film a sûrement plein de défauts, mais pour moi, amatrice de films d’horreur, c’est un classique. Il doit bien exister quelques films de morts-vivants qui ont précédé celui-ci, mais le jalon, c’est Night of the Living Dead. Tous les films qui ont suivi ne sont pas nécessairement de pâles copies, mais ils s’en sont tous inspirés. Remarquez que Romero s’est beaucoup inspiré d’Hitchcock, comme pour la scène de la mort à la truelle. Scène sous la douche dans Psycho, anyone?

La bande-annonce que j’ai ajoutée ne rend pas justice au film, je trouve. Elle a choisi toutes les scènes sanglantes et dégoûtantes, mais pourtant, il y en a très peu dans le film. Pendant de longs moments, c’est seulement une atmosphère lourde, des gens qui se barricadent dans une maison et qui essaient de survivre, une musique à la Hitchcock, une femme pratiquement catatonique, une enfant malade, un jeune couple propret et courageux, un homme plus trouillard que n’importe qui et un héros noir, choix quand même osé pour Romero en 1968 où les Noirs n’avaient pas les rôles principaux dans les films. Et que dire de la fin? Ne cherchez pas la fin américaine ni la fin ouverte à la Vendredi 13 ou Halloween.

Un classique qui ne se démode pas. Une fois qu’on l’a vu, on se rend compte de son influence dans un tas de films du genre.

5 octobre: La maison hantée

10 octobre: Les zombies

15 octobre: Le cimetière, la crypte

20 octobre: La forêt interdite

25 octobre: L’école, le lycée, le campus

30 octobre: Le parc d’attractions

Pour plus d’information sur le Challenge Halloween, pour lire différents billets ou pour embarquer dans le train fantôme, vous pouvez visiter les blogues des deux organisatrices

Hilde

Lou

Ou vous pouvez vous inscrire au groupe Facebook où vous aurez tous les liens des participants.

Publicités

18 Commentaires

Classé dans Cinéma

18 réponses à “Night of the Living Dead – George Romero

  1. Oui, il n’a pas l’air tout jeune ce film mais si c’est un classique alors je devrais peut-être tenter le coup surtout que ton billet me donne envie de le voir. Mes connaissances en films de zombies s’arrêtent à Shaun of the Dead et Bienvenue à Zombieland. Je sais, ce n’est pas glorieux! 😉

    • Mais Shaun of the Dead, Zombieland (et 28 days later), c’est de bons films zombie! Faut pas avoir honte 🙂 Mais si tu vois celui-ci, tu verras toutes les références dans les autres films. Surtout Shaund of the Dead. Je me demande même si le message que les autorités passent à la radio n’est pas le même dans les deux films. Il y a aussi la scène où la fille se fait attraper par les zombies à travers la porte (de la maison dans NOTLD et du pub dans SOTD).

  2. tu m’a devancée ! Je voulais voir ce classique car contrairement à toi, je ne l’ai aps encore vu et effectivement, c’est un film culte ! bon, il ne me reste plus qu’à le voir !

    • J’espère que tu l’aimeras. Je pense qu’il y a une version couleur remasterisée. J’aime bien le noir et blanc, par contre. J’ai vu les suites de Romero, et j’ai beaucoup moins aimé.

  3. Lou

    Je n’y avais pas pensé et pourtant je l’ai acheté en DVD il y a un ou deux ans ! Merci d’en parler, il a l’air excellent malgré ses défauts 🙂

    • Il faut sortir ton DVD, alors 🙂 J’ai hâte de lire ton avis! J’aime beaucoup ce film, et honnêtement, moi, je n’y vois pas tant de défauts que ça. (Mais je suis vendue d’avance). Je me questionne un peu sur ses morts-vivants, par contre. Certains ont l’air complètement monstrueux et se déplacent comme Frankenstein, d’autres ont pratiquement un regard clair. On voit que le zombie-type n’était pas encore bien défini à l’époque 🙂

  4. Je note ton film aussi! J’ai quelques Romero en attente… faudrait vraiment que je m’y mette!

  5. J’ai adoré mais je ne voudrais pas le voir en couleurs ! j’espère pouvoir faire un billet bientôt ! 🙂

    • Moi non plus! J’ai vu une bande-annonce couleur sur YouTube et ce n’était pas pareil. L’exercice est intéressant, j’imagine, pour les techniciens et tout, mais l’atmosphère change entièrement.

  6. Je ne connaissais pas du tout. Pas surprenant, je ne connais pas grand chose aux zombies ! Mais comme c’est un classique, je voudrais bien le voir.

  7. Pingback: Le cimetière du Père-Lachaise – José de Valverde | les livres de Mélodie

  8. Lou

    Dans ma lecture d’aujourd’hui il y a aussi un autre genre de « zombie »… un personnage fait une intervention à la dr Frankenstein et transfère l’âme d’un chat dans une poupée de chat, qui se met à marcher d’une façon monstrueuse en claudiquant, avec des mouvements saccadés, sachant que la poupée n’est pas très ragoûtante non plus 🙂

  9. Pingback: La forêt des maudits – Marcus Sedgwick | les livres de Mélodie

  10. Pingback: Meurtre sur le campus – Ghislain Richer | les livres de Mélodie

  11. Pingback: Zombillénium. Tome 1 : Gretchen – Arthur De Pins | les livres de Mélodie