Voyage à reculons en Angleterre et en Écosse – Jules Verne

Jules VERNE (1989)

le cherche midi éditeur

239 pages

Je dois tout d’abord avouer que je n’ai pas terminé ce livre. J’ai lu 114 pages. Ce n’est pas qu’il était affreusement mauvais, mais je ne m’amusais pas et ça ne soulevait aucun intérêt chez moi. Faut aussi avouer que je ne connais pas Jules Verne. Ou tout ce que je connais, c’est les films tirés de ses oeuvres (20 000 lieues sous les mers, Le tour du monde en 80 jours, etc.), les éléments de culture générale et les attractions de Walt Disney. J’ai toujours pensé que c’était un manque à ma culture littéraire générale de n’avoir jamais lu Verne, alors je voulais vraiment aimer ce livre, qui m’aurait peut-être poussée à lire les autres. Il va falloir que quelqu’un travaille fort pour réussir à me convaincre, maintenant.

Ce livre, écrit en 1859 alors que Verne n’avait que 31 ans, est un récit biographique d’un voyage que l’auteur a entrepris avec son ami Aristide Hignard dans les années 1850. Les deux hommes ont visité l’Angleterre et l’Écosse, et les lieux ont tant marqué Verne qu’il en a écrit un livre, qui a été refusé par l’éditeur Hetzel en 1862. Verne a quand même utilisé ses notes pour de futures oeuvres. Ce manuscrit inédit dormait dans les archives de la ville de Nantes depuis des lustres et a été publié en 1989.

Dans ce livre, Jacques et Jonathan (Jules et Aristide) reçoivent une offre inattendue: la chance d’embarquer sur un navire qui se rend jusqu’en Angleterre. Jacques ne se peut plus. Il a toujours rêvé de visiter ce pays ainsi que l’Écosse (comme Jules qui voulait visiter l’Écosse, la terre de ses ancêtres). La décision est vite prise, et je pense que Jacques commence ses bagages au moment même. Le hic, c’est que le navire ne finit plus d’arriver. Et pire, leur escale à Bordeaux, qui ne devait durer que quelques heures, au max quelques jours, durera 17 jours. Enfin, après une attente interminable, ils s’embarquent vers le Royaume-Uni et débarquent à Liverpool (à la page 71). Puis, ils filent en train vers l’Écosse, où ils passeront 1 semaine. C’est là que je les ai laissé tomber (page 114).

Je n’ai rien de terrible à dire sur ce livre, qui est assez rigolo en fait. Il y a un tas de jeux de mots assez comiques concernant l’anglais des voyageurs et des descriptions marrantes, mais je n’ai pas accroché:

Jacques boucla sa valise bourrée d’objets parfaitement inutiles et embarrassants; il revêtit son parapluie de sa tunique en toile cirée; il jeta sur son épaule sa couverture de voyage représentant un tigre jaune sur un fond rouge; il se coiffa de l’inévitable casquette du touriste convaincu, et sauta dans une voiture de place. (p. 16)

Étrangement, c’est à leur arrivée en Écosse que j’ai abandonné ma lecture. Pourtant, j’adore l’Écosse et le coin du Loch Lomond, où les deux amis vont. Mais ça n’a pas cliqué. J’avais pourtant bien aimé la description de leurs quelques jours à Liverpool, où on perçoit vraiment la pauvreté et l’insalubrité de la ville à cette époque. Mais ne vous fiez pas juste à moi pour vous forger une opinion, car ce livre fait partie de notre défi Kiltissime (il se déroule en Écosse) et c’était une lecture commune avec d’autres blogueuses. Pour voir ce qu’en ont pensé Pascale et Cryss, cliquez sur leur nom. D’autres blogueuses doivent aussi le lire, mais comme moi, leur billet tarde. À suivre…

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Verne Jules

6 réponses à “Voyage à reculons en Angleterre et en Écosse – Jules Verne

  1. j’ai repéré ce roman sur le blog de Cryssilda : le lieu et l’humour qui n’est pas généralement présent dans les Verne m’incite à cette découverte.

  2. Lou

    Comment ça mon billet tarde ?! 🙂

  3. Maggie, c’est vrai, il y a un genre d’humour un peu absurde dans ce livre et ce n’est pas désagréable. Comme Cryss l’a dit, je pense, j’aurais aimé ce livre dans ma jeunesse. Et si tu le lis, n’oublie pas que la moitié du livre se passe à Bordeaux, pas au Royaume-Uni 😉

    Lou, je ne me suis pas trompée, non? Je suis allée sur les blogues des filles participant à la lecture commune et je vois que seules Pascale et Cryss ont publié. 😉 Mais qu’est-ce que t’attends ?! 🙂

  4. Je ne sais pas si ça changera grand chose pour ta poursuite avec Jules Verne, mais parmi ceux que j’ai lus, c’était le moins intéressant… il est assez différent de ce que l’on connait de Jules Verne en fait. Il faut lire « Voyage au centre de la terre », qu’est-ce que j’avais aimé ce roman !

  5. Hum… Va falloir me convaincre plus que ça 😉 Ça parle de quoi ?

  6. Pingback: Livres lus en 2011 | les livres de Mélodie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s