Les Chroniques de MacKayla Lane – Karen Marie Moning

Karen Marie MONING (2006-2011)

1) Fièvre noire (2006) (version originale: Darkfever) J’ai lu (414 pages)

2) Fièvre rouge (2007) (version originale: Bloodfever) J’ai lu (441 pages)

3) Fièvre faë (2008) (version originale: Faefever) J’ai lu (470 pages)

4) Fièvre fatale (2009) (version originale: Dreamfever) J’ai lu (598 pages)

5) Shadowfever (2011) Delacorte Press (595 pages) (Pas encore traduit)

Cinq livres en à peu près sept jours. Je suis tombée accro de cette série dès que j’ai lu les premières pages. Ça ne veut pas dire qu’elle est sans fautes, mais ça m’a fait passer un bon moment. C’est le genre de série dans laquelle on se perd complètement, le genre qu’on lit en mangeant. Comme j’ai lu tous les tomes un à la suite de l’autre, presque sans pause pour respirer, j’ai décidé d’en faire une seule critique. De toute façon, l’intrigue est entière dans mon esprit, et je serais incapable de la diviser par livres.

Résumer l’histoire en son entier serait impossible et de toute façon, je ferais trop de révélations. Je m’en tiendrai aux grandes lignes, et vous verrez tout de suite si c’est le genre d’histoire qui vous intéresse:

MacKayla (Mac) Lane est une jeune Américaine de 22 ans, originaire de la Géorgie. Sa soeur aînée, Alina, qui est à Dublin pour un échange universitaire, se fait sauvagement assassiner, et la police de Dublin, fautes d’indices, clôt le dossier. Mac, qui a reçu un appel de sa soeur juste avant sa mort, décide d’aller à Dublin pour fouetter les troupes policières et pour trouver le meurtrier de sa soeur. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Mac découvrira un monde dédoublé où se côtoient, généralement sans s’embêter, les humains et les Faës, un genre d’êtres extraterrestres qui habitent un monde parallèle. En temps normal, ces deux espèces ne se croisent pas, mais les murs qui s’élèvent entre ces mondes sont en train de s’effondrer, ce qui n’annonce rien de bon.

Après quelques jours à Dublin, Mac apprendra qu’elle est une sidhe-seer, une personne pouvant voir les Faës, et qu’elle peut aussi sentir les Objets de pouvoir appartenant aux Faës ainsi que le Sinsar Dubh, un livre maléfique que tout le monde essaie de retrouver pour des raisons qui leur sont propres. Comme Mac apprend que sa soeur cherchait aussi le Sinsar Dubh, elle se met aussi à sa recherche. Mais sa quête ne sera pas de tout repos. Elle aboutira chez Jéricho Barrons, un libraire aussi à la recherche du Sinsar Dubh, qui l’aidera, l’exploitera et la protégera. Ensemble, ils tenteront de récupérer les Objets de pouvoir nécessaires pour retrouver le Sinsar Dubh et pour y arriver, ils devront affronter la mafia, des vampires, des Faës seelie (les bons), des Faës unseelie (les méchants) et des Faës de volupté fatale, c’est-à-dire des Faës qui ont un attrait sexuel irrésistible sur la personne qui les regarde.

J’ai adoré cette série. C’est mon côté ado qui ressort, j’imagine. J’ai retrouvé les mêmes sensations que lorsque je lisais les Anne Rice à 20 ans. C’est le genre de livres parfaits pour l’été, où on ne veut qu’être diverti. Évidemment, c’est exagéré. Pour apprécier, il faut abandonner tout espoir de grande littérature et profiter de l’histoire. Ceci étant dit, les 5 livres sont quand même très bien ficelés, la quête de Mac et de Jéricho se tient, on est tenu en haleine et la révélation finale n’est pas connue d’avance. La petite histoire d’amour/de sexe entre Mac et Jéricho (je ne révèle rien, car il est évident dès le début qu’il se passera quelque chose entre eux) est mignonne comme tout et pas quétaine, contrairement à celle de Wicked Highlander de Donna Grant. Si vous êtes facilement choqué, ce n’est peut-être pas pour vous, car il y a quelques passages torrides bien ancrés…

Des points faibles? L’écriture de l’auteure. J’ai adoré l’histoire, mais comme texte, c’est un peu bof. C’est très haché, cru et extrêmement répétitif. Les adjectifs pullulent, et je ne sais plus combien de fois elle parle des vêtements de Mac. Oui, l’importance du physique de Mac, jeune fille légère et « arc-en-ciel », devait être soulignée, mais quand on souligne et qu’on met en gras et en majuscules, c’est trop. À mon avis, un bon éditeur aurait fait un ménage là-dedans.

Un petit mot sur la traduction de Cécile Desthuilliers : Bravo! Souvent, je suis déçue des traductions françaises des livres américains, car certaines réalités nord-américaines sont complètement perdues (par exemple, certains livres traduits de John Steinbeck ou de Mordecai Richler). Mais cette fois-ci, chapeau! La traduction est bonne, en français assez neutre, et comme j’ai lu les 4 premiers en français et le dernier en anglais, j’irai presque même jusqu’à dire que les versions françaises sont meilleures. L’écriture originale de Karen Marie Moning ne m’a pas du tout séduite. La traduction a amélioré l’enveloppe de l’histoire, à mon avis. Évidemment, ce n’est qu’une impression. Pour en être sûr, il faudrait comparer un des tomes anglais avec sa version traduite, mais j’ai quand même plus apprécié ma lecture en français, ce qui n’arrive pratiquement jamais avec des livres traduits.

Pour plus d’information sur l’auteure et ses livres, deux sites (en anglais)

http://www.karenmoning.com/kmm/

http://karenmariemoning.blogspot.com/

J’ai appris sur Internet qu’un roman graphique sur cette série devrait sortir bientôt et que, supposément, elle avait signé un contrat pour 3 autres livres. À suivre… Je ne serais pas surprise de voir un film dans la mêlée.

C’était un autre livre pour notre défi Kiltissime!

Publicités

10 Commentaires

Classé dans Moning Karen Marie

10 réponses à “Les Chroniques de MacKayla Lane – Karen Marie Moning

  1. Lou

    Ouh là j’ai pris du retard dans mes billets, notamment kiltissimes 🙂 Mais ça ira mieux la semaine prochaine !

  2. J’adoooore cette série, comme toi, lue en une semaine. C’est fou comment c’est addictif. J’ai tout lu en anglais et je pense que le tome 5 est quand même plus « cru » que les autres. Mais bon, j’ai tellement lu vite que je ne pense pas avoir fait attention au style!

  3. C’est drôle, ça ne m’aurait pas attirée! Mais ce que tu en dis me tente! Bon, j’ajoute à ma liste!

  4. Je ne connais pas du tout, mais ça me fait envie parce que non seulement c’est kilitissme mais en plus ça parle de l’Irlande 😉 !

  5. Merci d’être passées, les filles !

    @Lou, c’est fou à quel point quelques jours « off » et puis, pouf! On a perdu le fil des billets! En revenant d’une semaine chez mes parents, il m’a fallu 1 journée pour tous les lire 😉 J’ai hâte de voir ce qui m’attend maintenant, après cinq jours à l’extérieur…

    @Karine, on se comprend, alors. J’ai parlé de la série à ma cousine qui a elle aussi lu tous les 5 en quelques jours 🙂

    @Allie, ça faisait longtemps que je n’avais pas été prise comme ça par une série 🙂

    @Maeve, j’ai oublié de parler du lien Kiltissime dans mon billet! Il me semblait que j’oubliais quelque chose… Bon, alors, pour ceux qui se demandent, c’est qu’il y a des Highlanders qui aideront Mac dans sa quête, et ces Highlanders sont les personnages principaux d’une autre série de cette auteure.

  6. Et moi j’attends le dernier tome… je ne lis pas en anglais ! Bouh !!! Contente que cela t’ait plu.

  7. Ah oui, ça m’a plu! J’ai lu en mode turbo! Je vais respirer un peu et les relire, je pense 😉

  8. Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii BARROOOOOOONS ♥♥♥♥♥♥
    (oui je trouve que ce billet manquait de commentaires over intellectuels :D).
    Mais bon, Jericho quoi 😀
    J’aime cette série d’amour.
    5 livres en 7 jours, tu as fait fort !

  9. ha ha ha

    Ma cousine, que j’ai sommée de lire cette série dès que je l’ai terminée, a eu la même réaction que toi 🙂

    Je l’ai peut-être lue en 10 jours… Mais pas plus! Je te jure que je ne dormais plus. Je lisais en mangeant. Comme je travaille de la maison, j’ai organisé mon horaire autour de Barrons 😉

  10. Pingback: Livres lus en 2011 | les livres de Mélodie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s