L’étrange disparition d’Esme Lennox – Maggie O’Farrell

Maggie O’FARRELL (2008)

Belfond

232 pages

(version d’origine: The Vanishing Act of Esme Lennox – 2007)

Iris est une jeune femme indépendante qui est propriétaire d’une friperie à Édimbourg. Elle entretient une relation avec un homme marié et une autre un peu spéciale avec son frère adoptif, Alex. En surface, sa vie semble bien aller, mais dès les premières pages, on sent qu’Iris a peu le vague à l’âme. Un bon jour, elle reçoit un appel de l’hôpital psychiatrique de Cauldstone (inspiré du réel asile Craig House) qui doit bientôt fermer ses portes. Comme elle est la seule parente saine d’esprit d’une patiente âgée, Esme, elle devait être contactée. Iris n’a jamais entendu parler de cette grand-tante, la soeur de sa grand-mère Kitty qui habite en foyer et qui souffre d’Alzheimer. Iris se dit qu’elle ne devrait pas s’impliquer, mais elle se présente quand même à l’hôpital et dès ce moment, le destin des deux femmes sera lié.

Entre les chapitres qui se déroulent dans l’Édimbourg contemporain, il y a des retours en arrière dans l’Inde coloniale des années 30 où les Lennox, des gens de la haute société, habitent avec leurs deux filles, Esme et Kitty, et leur nouveau poupon, Hugo. Esme et Kitty ne pourraient pas être plus différentes: Kitty est rangée et obéissante, veut se marier et imiter sa mère. Esme est un esprit libre. Elle oublie toujours quelque chose, elle tombe dans la lune, elle aime danser. Un bon après-midi, un événement tragique surviendra qui changera la vie de la famille. Après ce jour, rien ne sera plus pareil pour la famille, et le destin d’Esme sera changé à jamais.

Mon avis: J’ai tout aimé de ce livre: l’histoire, les personnages, l’écriture, la forme, l’ambiance. Je me suis vraiment attachée à Iris, cette jeune femme moderne un peu intemporelle et perdue  qui semble trouver un sens quelconque à sa vie lorsqu’elle rencontre Esme et commence à en prendre soin. Même si leur relation n’est pas facile, les femmes créent un lien dès leur rencontre, et Iris semble reconnaître en Esme ce qu’on appelle en anglais un « kindred spirit », une âme qui lui ressemble. Petit à petit, au fil des dévoilements, Iris découvrira pourquoi Esme était internée à Cauldstone depuis 61 ans…

L’écriture de l’auteure, même à travers la traduction, a vraiment réussi à me toucher. Je ressentais la douleur d’Esme et le vague à l’âme d’Iris. Tout est en douceur et en finesse, malgré certains thèmes assez sombres comme l’internement d’une personne saine d’esprit ou une relation quasi incestueuse qui réussit à ne pas nous sembler malsaine. Certains passages sont complètement déchirants, comme celui de la page 206 de mon édition.

Un vrai coup de coeur pour moi. Merci à Lou d’en avoir parlé lors du défi Kiltissime! C’est certain que je lirai les autres livres de Maggie O’Farrell.

Conseil: Si vous lisez ce livre, portez attention aux passages qui commencent par des points de suspension. C’est les pensées qui vont et viennent de Kitty, qui souffre d’Alzheimer. Je ne vous dévoile rien en disant ceci, et vous pourrez comprendre l’histoire un peu plus en sachant cela.

Pour écouter une entrevue de 54 minutes avec l’auteure, cliquez ici. L’entrevue a eu lieu dans le cadre de l’excellente émission de radio de la CBC Writers & Company, un incontournable pour tout amateur de littérature. Même si l’idée d’écouter 54 minutes ne vous dit rien, écoutez du moins la présentation par l’intervieweuse. Ses présentations sont toujours excellentes et donnent une belle revue de la vie et de la carrière de l’auteure. Durant cette entrevue, qui parle surtout de L’Étrange disparition d’Esme Lennox et de Cette main qui a pris la mienne, vous en apprendrez plus sur la vie et le parcours d’O’Farrell et vous entendrez son rire contagieux.

Voici un autre lien pour télécharger l’entrevue en Mp3, par exemple, et la mettre sur votre lecteur. Et un autre, au cas où.

Le site officiel assez bien fourni de l’auteure.

Lou et Martine ont toutes deux parlé en bien de ce livre. Cliquez sur leur nom pour voir leur critique.

Ce livre a été lu dans le cadre de notre défi C’est Kiltissime!

Publicités

19 Commentaires

Classé dans O'Farrell Maggie

19 réponses à “L’étrange disparition d’Esme Lennox – Maggie O’Farrell

  1. J’avais également adoré ce roman. L’atmosphère… et cette histoire. Terrible quand on pense qu’il y a vraiment des choses comme ça qui sont déjà arrivées…

  2. Oui, l’auteure en parle justement dans l’entrevue. Une femme a même été internée parce qu’elle aimait faire de longues balades à pied!

  3. J’ai également adoré ce roman que j’ai lu,comme toi, pour le mois écossais. J’ai adoré la construction du récit qui se fait à travers les pensées des trois femmes, l’histoire se dévoile petit à petit et on découvre avec horreur l’histoire d’Esme. J’espère que les autres livres de Maggie O’Farrell seront à la hauteur de celui-ci.

  4. Oui, c’est vrai, j’ai beaucoup aimé les trois voix aussi. Et le petit parallèle, peut-être trop facile, entre Esme qui a passé sa vie enfermée, mais qui va la finir libre, alors que Kitty est celle qui est maintenant enfermée, au foyer et dans sa tête. La fin me laisse aussi songeuse. Même si on n’est pas certain de ce qui arrive, c’est magnifique. J’ai presque peur de lire ses autres livres 😉

  5. Un excellent roman. À conseiller à tous et toutes.

  6. Il me tente beaucoup… C’est malin !!! Ma PAL va déborder…

  7. De toutes mes découvertes Kiltissime jusqu’à maintenant, c’est ma préférée 🙂 Ses autres livres me tentent beaucoup, mais j’ai peur d’être déçue après celui-ci!

  8. J’aime beaucoup les romans de Maggie O’Farrell. Je me demande toujours pourquoi je n’ai pas encore trouvé le temps de lire celui-ci.

  9. Ha, tu me donnes espoir, alors. J’ai tellement aimé ce livre que j’ai peur que les autres soient moins bons. Mais si tu les as aimés, je ne devrais pas être déçue 🙂 Tu en as parlé sur ton blogue ? Je vais aller voir.

  10. Non, je n’en ai pas parlé, car leur lecture est bien antérieure à la création de mon blog. Je me souviens avoir parlé de Quand tu es parti à mes élèves, en 2003, puis j’ai lu La maîtresse de mon amant (en 2005?).

  11. Ça fait déjà un bail qu’elle est connue, alors! Je suis toujours en retard 😉

  12. LN

    J’avais beaucoup aimé cette histoire qui m’avait touchée. J’y ai repensé récemment quand j’ai regardé le documentaire sur les Kennedy dans lequel j’ai appris que Jo Kennedy avait fait lobotomiser sa fille Rose-Mary parce qu’elle aimait un peu trop les garçons… Apparemment c’était aussi une pratique courante à l’époque. Assez effrayant!

  13. Après avoir lu ton commentaire, je suis allée consulter Wiki sur l’histoire de Rosemary Kennedy! Mon Dieu, quelle horreur!
    Merci d’être passée!

  14. Pingback: Livres lus en 2011 | les livres de Mélodie

  15. Delcroix

    Quel est l’évènement tragique qui est énoncé dans ce résumé svp

  16. Delcroix

    Pouvait vous repondre très rapidement car j’ai un devoir a rendre pour demain svp

    • Vous êtes sérieux ? Faut lire le livre si vous avez un devoir à faire ! Je suis sûre que vous pourrez trouver la réponse sur le Web quelque part. Pour ma part, je préfère ne rien dévoiler pour ceux et celles qui veulent la surprise. Désolée. Bonne chance!

  17. Bonsoir, j’avais voulu lire ce roman dont je n ‘avais pas du tout entendu parler à l’époque (en 2008) et ce fut un beau moment de lecture pour cette histoire déchirante (voir mon billet du 17/05/08). Je n’ai pas encore lu un roman de cette auteure publié récemment et qui est paraît-il aussi très bien. C’est ce genre de roman que l’on découvre grâce à la blogosphère et c’est très bien ainsi. Bonne soirée

    • Bonjour Dasola, merci d’être passée! J’ai rajouté ton blogue à ma liste 🙂 Et je suis allée lire ton billet. C’est vrai que c’est un ouvrage très prenant. Je ne connaissais pas l’auteure non plus, mais je me promets de la lire encore cet été.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s