C’est pas moi, je le jure! – Bruno Hébert

HÉBERT, Bruno (1997)

Boréal

196 pages

Léon Doré a 10 ans et ne sait pas trop quoi faire de son temps, alors il fait de mauvais coups. Ce qui au début nous semble être l’histoire d’un petit garçon malcommode se transforme en une histoire touchante et plutôt dérangeante. On descend avec Léon dans ce qui semble être la dépression ou la maladie mentale infantile.

Attention, la suite peut révéler des parties de l’intrigue.

Je viens de terminer ce livre et j’aimerais bien le relire pour me concentrer sur les passages avec Clarence. Existe-t-elle vraiment ou bien est-ce une invention de l’imagination/de la maladie de Léon? Portez-y attention si vous le lisez. Même chose pour les passages où Léon perd conscience. Est-ce le symptôme d’un dédoublement de personnalité? Bon, j’extrapole, mais il y a beaucoup plus que les simples mots dans ce livre. Il y a une histoire sous-jacente, c’est certain.

D’habitude, je n’aime pas trop les histoires mettant en vedettes les enfants. Je trouve que les auteurs s’en permettent trop, et leurs personnages ne sont souvent pas réalistes. Mais cette fois-ci, c’était vraiment bien fait. Tellement qu’on se demande si l’auteur parle en connaissance de cause…

Ma note : 4/5

MAJ 2011: Le livre a été adapté au grand écran en 2008. Le film de Philippe Falardeau, C’est pas moi, je le jure!, a été très bien reçu. Je l’ai loué il y a quelque temps et j’ai beaucoup aimé. Comme pour les livres, les films mettant en vedette des enfants ne m’attirent généralement pas beaucoup, mais c’était vraiment bien. Le jeune Antoine L’Écuyer, en Léon, est extraordinaire. Si vous voulez voir la bande-annonce, cliquez ici.

(critique d’origine – été 2005)

Publicités

10 Commentaires

Classé dans Hébert Bruno

10 réponses à “C’est pas moi, je le jure! – Bruno Hébert

  1. Je suis bien d’accord avec toi concernant la plupart des livres/films mettant en scène des enfants mais, heureusement, certains évitent ces écueils.
    Je note donc ce titre dont ut parles très bien, avec délicatesse.
    (et au fait, j’arrive ici grâce à Cryssilda ^^)

  2. Merci Cryss de me présenter de nouvelles personnes et de nouveaux blogues 🙂 et merci pour ton commentaire! Connais-tu le livre The Little Friend de Donna Tartt? Son personnage d’enfant était si peu crédible qu’il a gâché mon plaisir de lecture. Pourtant, j’avais adoré son premier livre, Le Maître des illusions.

  3. Ah mais je n’ai pas vu ce film moi !!!! Et pis faut que je relise ces livres de mon chouchou :-)))

  4. En théorie, tu devrais trouver le film assez facilement en DVD. Il a eu plus de succès à l’étranger qu’ici, je pense. C’est très bon. Le petit Léon est super. Mais parler de Bruno Hébert me fait penser que lui semble être perdu quelque part. Je n’en entends plus parler… Allô? Bruno? T’es où?

  5. Mathieu

    C’est la soeur de Bruno qui a écrit le scénario de « Maman est chez le coiffeur » (Léa Pool), mais je ne pense pas qu’elle en ait fait un roman. C’est une drôle d’expérience de regarder l’un après l’autre.

  6. C’est vrai, j’avais entendu dire que c’était sa soeur et je m’étais dit: « Ouf, drôle de famille, si les oeuvres sont en partie biographiques. » Je ne l’ai pas encore vu.

  7. victor lemieux

    quelqu’un pourrait me nommer tout les personnages de ce livre s’il vous plaît. merci d’avance

  8. Désolée. La lecture date de 2005. Je ne m’en souviens plus. Tu as un travail à faire et tu ne veux pas lire le livre ? 😉

  9. Anonyme

    je cherche le symbole que clarence aurai pu avoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s